content


content

content, ente [ kɔ̃tɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• fin XIIIe; lat. contentus, de continere contenir
Satisfait.
1Content de qqch. Vx Comblé, qui n'a plus besoin d'autre chose. « Qui vit content de rien possède toute chose » (Boileau). Subst. m. (fin XVe) Avoir son content : être comblé; aussi iron. (cf. Être gâté).
Mod. Heureux de (qqch.). enchanté, ravi, satisfait. Il est content de son sort. Je suis assez content de mon acquisition, elle me plaît assez. — Je suis contente de m'en aller. « Une femme qu'on serait [...] content de quitter » (Romains). Nous sommes contents qu'il fasse beau. Loc. NON CONTENT DE(et inf.). Non content d'être endetté, il emprunte à tous ses amis, il ne lui suffit pas de (cf. Non seulement).
2Content de qqn, satisfait de son comportement. « Soldats, je suis content de vous » (Bonaparte). Vous en serez content.
Content de soi : satisfait de soi, de ses actes (cf. Avoir bonne conscience); spécialt suffisant, vaniteux. Le vrai bourgeois « est toujours content de lui, et facilement content des autres » (Joubert).
3Absolt, Vx Comblé (par son sort, les circonstances).
Mod. Qui éprouve un plaisir (motivé par une raison précise). gai, heureux. Ainsi, tout le monde est content. Jamais content. Il n'a pas l'air content : il a l'air fâché. Et maintenant, vous voilà content ! vous êtes bien avancé !
⊗ CONTR. Ennuyé, fâché, insatisfait, mécontent, triste. ⊗ HOM. Comptant.

content nom masculin Avoir (tout) son content (de quelque chose), avoir tout ce qu'on désirait ou, ironiquement, être comblé, accablé de quelque chose de pénible. Dormir, agir, etc., (tout) son content, d'une manière telle, en quantité telle que le besoin est satisfait. ● content (expressions) nom masculin Avoir (tout) son content (de quelque chose), avoir tout ce qu'on désirait ou, ironiquement, être comblé, accablé de quelque chose de pénible. Dormir, agir, etc., (tout) son content, d'une manière telle, en quantité telle que le besoin est satisfait. ● content (homonymes) nom masculin comptant adverbe comptant participe présent contant participe présent content forme conjuguée du verbe contercontent, contente adjectif (latin contentus) Qui éprouve du bonheur, de la satisfaction en raison de circonstances agréables, satisfaisantes : Je suis content de ce succès. Qui est satisfait de la conduite de quelqu'un, de son travail, de ses services, etc. Qui éprouve de la satisfaction et la manifeste : Quand la saison est belle, les hôteliers sont contents.content, contente (citations) adjectif (latin contentus) Napoléon Ier, empereur des Français Ajaccio 1769-Sainte-Hélène 1821 Soldats, je suis content de vous ! Commentaire Proclamation de l'Empereur, le 2 décembre 1805, après la victoire d'Austerlitz. ● content, contente (difficultés) adjectif (latin contentus) Construction Être content que (+ subjonctif) : je suis content qu'elle réussisse. ● content, contente (expressions) adjectif (latin contentus) Être content de soi, de sa (petite) personne, éprouver une satisfaction plus ou moins vaniteuse de ses actes, de son physique ; suffisant. Non content de, ne se satisfaisant pas de, ne se contentant pas de : Non content d'être riche, il veut aussi être beau.content, contente (homonymes) adjectif (latin contentus) comptant adverbe comptant nom masculin comptant participe présent contant participe présent content forme conjuguée du verbe contercontent, contente (synonymes) adjectif (latin contentus) Qui éprouve du bonheur, de la satisfaction en raison de...
Synonymes :
- enchanté
- réjoui
Contraires :
- chagriné
- désolé
- ennuyé
- navré
Qui est satisfait de la conduite de quelqu'un, de son...
Synonymes :
- enchanté
Contraires :
- attristé
- chagriné
- désolé
- ennuyé
- navré
Qui éprouve de la satisfaction et la manifeste
Synonymes :
- gai
Contraires :
- mécontent

content, ente
adj. et n. m.
d1./d adj. Dont le coeur et l'esprit sont satisfaits. "Et si jamais revient cette femme, Je lui dirai je suis content" (Apollinaire). L'air content, exprimant la satisfaction.
|| être content de soi: avoir bonne opinion de soi, à tort ou à raison.
|| être content de: être satisfait de. Il est content de son sort.
|| Loc. Non content de...: il ne lui suffit pas de... Non content de s'enivrer, il bat sa femme.
d2./d n. m. Avoir son content: avoir tout ce que l'on désirait.

⇒CONTENT, ENTE, adj. et subst.
I.— Adj. et subst.
A.— Adj., vx et littér.
1. Content de qqc. Qui a le cœur et l'esprit satisfaits, dont les désirs sont comblés, qui ne souhaite plus rien. Content de son sort, de sa condition, de sa fortune. Presque toujours, ils [les Flamands] peindront l'homme pourvu de bien-être et content de son sort (TAINE, Philos. de l'art, t. 1, 1865, p. 268).
Content de peu. Qui se contente de peu, qui a des goûts modestes. Le père disait au fils : — Le sage vit content de peu (HUGO, Les Misérables, t. 2, 1862, p. 468).
Non content de + inf. Qui ne se contente pas de, qui ne se borne pas à. Synon. non seulement :
1. Non contentes d'en humer le parfum, d'en boire l'eau, quelques personnes mâchent de petits fragments de bucaros, les réduisent en poudre et finissent par les avaler.
T. GAUTIER, Tra los montes, Voyage en Espagne, 1843, p. 108.
2. Absol. Comblé, qui ne désire plus rien. Content et sans désirs, je rends grâces aux dieux (CHÉNIER, Élégies, Voyage, L'Italie, 1794, p. 25). Une petite gentilhommière située en Limousin, où probablement il vit encore, content et heureux, puisqu'il sait borner ses désirs (BRILLAT-SAVARIN, Physiol. du goût, 1825, p. 352).
P. ext. Il vit et prétend vivre, et cela très longtemps Et non pas être heureux de par ses vœux contents (VERLAINE, Œuvres posthumes, t. 1, Le Livre posthume, 1896, p. 154).
B.— Subst. masc. Son content. Synon. son saoûl.
1. Vieilli. Ce qui satisfait complètement un besoin. Dormir, boire son content. Dormir son content dans un lit chaud en hiver (A. FRANCE, Le Puits de sainte Claire, 1895, p. 94).
2. Ce qui comble un désir à satiété. Avoir (tout) son content de qqc. Avoir de quelque chose autant et même plus qu'on en désire. Prends-en ton content, et ne rapplique ici que quand tu en auras jusque-là! (COLETTE, La Vagabonde, 1910, p. 177). J'ai vu mon content de figures sympathiques aujourd'hui (COLETTE, La Naissance du jour, 1928, p. 125).
Iron. [En parlant d'une chose désagréable, pénible] Avoir son content de coups, de reproches.
II.— Adjectif
A.— Mod. Content de qqc. Qui éprouve un sentiment de plaisir intérieur, de calme plénitude causée par la satisfaction d'un besoin, d'un désir ou d'une aspiration. Synon. heureux, enchanté, ravi, satisfait.
1. Être content de + subst.
a) Être satisfait de, aimer. Vous m'avez fait bien plaisir d'être contente du IVe volume des Scènes (de la vie privée) (BALZAC, Correspondance, 1832, p. 36).
b) Approuver. Il [Racine] avait corrigé de sa main toutes les expressions et les rimes dont il n'était pas content (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 5, 1859, p. 511).
2. Être content de + inf. Se réjouir de (cf. faire plaisir). Je suis contente de savoir que tu es heureuse (ZOLA, Madeleine Férat, 1868, p. 212). Ils étaient là quatorze ensemble, les maîtres et les domestiques, et étaient contents d'être ensemble (RAMUZ, Aimé Pache, peintre vaudois, 1911, p. 30) :
2. ... il arrivera encore des gens pendant une partie de la nuit. Là-bas, sur la route, dans leurs voitures, ils seront bien contents d'apercevoir nos lumières!
ALAIN-FOURNIER, Le Grand Meaulnes, 1913, p. 79.
3. Être content que + subj. Je suis content que vous soyez venu.
Rem. ROB. indique une seconde constr. plus rare : être content de ce que + subjonctif.
B.— Content de qqn. Satisfait de la conduite, du travail de quelqu'un (cf. fier). Il travaille bien; ses professeurs sont contents de lui (GIDE, Les Faux-monnayeurs, 1925, p. 1188) :
3. ... prenant la pose napoléonienne, et promenant mon regard d'aigle sur l'assemblée, je dis avec un accent saccadé :
« Camarades, je suis content de vous. (...) »
REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 173.
Spécialement
1. Content de soi. Satisfait de soi, de ses propres qualités physiques ou morales, de ses actes, de son comportement :
4. Voyez le sourire énigmatique des anges de Reims. Ils sont contents d'eux-mêmes, heureux de plaire, pareils d'abord à des enfants sages et empressés auprès de leurs parents.
BARRÈS, Mes cahiers, t. 14, 1922-23, p. 105.
2. Péj. Content de soi, de sa personne et, fam., de sa petite personne. Suffisant, vaniteux :
5. Il fut si frappé de la douceur des manières de M. de Beauvoisis, de son air à la fois compassé, important et content de soi, de l'élégance admirable de ce qui l'entourait, qu'il perdit en un clin d'œil toute idée d'être insolent.
STENDHAL, Le Rouge et le Noir, 1830, p. 267.
C.— Mod. Qui éprouve du plaisir, de la joie, qui est rendu heureux par un événement agréable précis. Synon. gai, heureux, joyeux; anton. chagrin, triste. Elle les voyait revenir toutes contentes : elles avaient pu faire l'ascension, et admirer la vue divine du sommet (PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 92). Contents parce qu'on leur fait un cadeau, tristes parce qu'ils assistent à un enterrement, gais ou tristes selon le paysage (MERLEAU-PONTY, Phénoménologie de la perception, 1945, p. 435) :
6. J'écoute le berger qui siffle dans le vallon. C'est l'expression la plus gaie qui puisse passer sur les lèvres de l'homme. Ce sifflement marque un sans-souci, un bien-être, un je suis content qui fait plaisir. Ces pauvres gens, il leur faut bien quelque chose, ils ont la gaieté.
E. DE GUÉRIN, Journal, 1835, p. 44.
7. — Et quelle gaillarde humeur! s'écria le marquis emporté, malgré lui, par le courant; toujours gai! Toujours content! Toujours le petit mot pour rire!
SANDEAU, Mlle de La Seiglière, 1848, p. 151.
SYNT. Un homme content; vivre content; être content, bien, très, tout, si content; rendre qqn content.
Locutions
Avoir l'air content. Ils avaient l'air content et se frottaient les mains (PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 3, Le Club des valets de cœur, 1859, p. 487).
Il n'a pas l'air content. Il a l'air fâché. Je ne sais pas ce qu'avait Eulalie; je lui ai pourtant donné la même chose que d'habitude, elle n'avait pas l'air contente (PROUST, Du côté de chez Swann, 1913, p. 107).
Vous voilà content! Vous pouvez être content! (iron.). Vous voilà bien avancé, il n'y a pas de quoi être fier :
8. On avait reconnu M. Arnoux complice de toutes les fraudes; et l'ex-répétiteur avait un tel air de s'en réjouir, que Frédéric l'empêcha d'aller plus loin, en assurant qu'il se chargeait de sa commission près de Rosanette. Il entra chez elle la figure irritée.
— « Eh bien, te voilà contente! »
FLAUBERT, L'Éducation sentimentale, t. 2, 1869, p. 253.
Cocu, battu et content (iron.). Cette femme passant avec une moue de dévote, au bras de son mari trompé et content (ZOLA, Madeleine Férat, 1868, p. 54). Et moi le cocu, le battu, Suis content et vois tout en rose (VERLAINE, Œuvres complètes, t. 2, Odes en son honneur, 1893, p. 411) :
9. Certainement le baron de Nucingen est le Géronte moderne, le vieillard de Molière moqué, dupé, battu, content, vilipendé, dans le costume et avec les moyens modernes.
BALZAC, Splendeurs et misères des courtisanes, 1845, préf., p. 663.
P. ext. Air, visage, sourire content; le cœur content. Synon. réjoui. Poinsot me fit compliment sur ma mine contente. Tant une espérance incertaine égaie la figure! (MICHELET, Journal, 1820, p. 121). L'air content sied toujours à l'homme de bien (J. JOUBERT, Pensées, t. 1, 1824, p. 256). Quand vous avez prié, ne sentez-vous pas votre cœur plus léger et votre âme plus contente? (LAMENNAIS, Les Paroles d'un croyant, 1834, p. 162) :
10. Le malheureux jeune homme prit un air léger, content, heureux; il plaisanta, se montra comme il était dans ses jours de splendeur, il ne voulait point paraître avoir besoin du monde.
BALZAC, Les Illusions perdues, 1843, p. 517.
Prononc. et Orth. :[], fém. [-]. Ds Ac. 1694-1932. Homon. comptant. Étymol. et Hist. XIIIe s. adj. (Clef d'amors, éd. A. Doutrepont, 2683); XVe s. subst. avoir tout son content de qqc. (BASSELIN, XXXIX ds LITTRÉ). Empr. au lat. class. contentus (part. passé adj. de continere « renfermer en soi, contenir ») « satisfait ». Fréq. abs. littér. :6 023. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 7 245, b) 10 066; XXe s. : a) 9 336, b) 8 423.

content, ente [kɔ̃tɑ̃, ɑ̃t] adj. et n. m.
ÉTYM. Fin XIIIe; lat. contentus, du supin de continere. → Contenir.
Satisfait.
1 (Sans compl.). a Vx. Comblé (par son sort, les circonstances). || Rendre des désirs contents. Contenter.
1 Ne déguisons plus rien, cher Philiste : il est temps
Qu'un aveu mutuel rende nos vœux contents.
Corneille, la Veuve, II, 4.
2 Périssant glorieux, je périrai content.
Corneille, Polyeucte, IV, 6.
b Mod. Qui éprouve un plaisir (motivé par une raison précise). Gai, heureux. || Je suis content, très content. || Il n'a pas l'air content : il a l'air fâché. || Jamais contente. || Vivre content : vivre heureux. || Rendre content. Contenter. || Être content. Réjouir (se); bicher (fam.). — ☑ Loc. Cocu, battu et content.Vous voilà content !, vous êtes bien avancé. || Il était tout content, très content. Ravi.
3 Je vis libre, content, sans nul soin qui me presse.
La Fontaine, Fables, XII, 1.
4 Un savetier chantait du matin jusqu'au soir :
C'était merveilles de le voir.
Merveilles de l'ouïr; il faisait des passages,
Plus content qu'aucun des sept Sages.
La Fontaine, Fables, VIII, 2.
5 Il faut peu de chose pour rendre le sage heureux; rien ne peut rendre un fol content, c'est pourquoi presque tous les hommes sont misérables.
La Rochefoucauld, Maximes, 538.
Par ext. || Le cœur content. || Air content.
2 Content de qqch. a Vx. Comblé, qui n'a plus besoin d'autre chose. || Être content de peu, de rien. — ☑ Loc. mod. Non content d'être endetté, il emprunte à tous ses amis, il ne lui suffit pas de (cf. Non seulement).
6 (…) mon front, au Caucase pareil,
Non content d'arrêter les rayons du soleil,
Brave l'effort de la tempête.
La Fontaine, Fables, I, 22.
7 Qui vit content de rien possède toute chose.
Boileau, Épîtres, V.
b Mod. Heureux (de qqch.). Enchanté, ravi, satisfait. || Être content, très content, assez content de quelque chose. || Content de son sort. || Je suis assez content de cette acquisition. || Être content d'une décision, l'approuver. || Nous sommes contents qu'il fasse beau, de ce qu'il fasse beau. || Ils étaient contents de se promener.Je ne suis pas content. || Eh bien, après ça, si vous n'êtes pas content… : si ça ne vous suffit pas… || Il n'a pas l'air content.Fam. || Il a un air pas content, pas content du tout.
8 À chaque instant il passe une femme, qu'on serait peut-être content de quitter dans une heure, mais qu'il y aurait eu délice à posséder.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IV, V, p. 150.
3 N. m. (fin XVe). Avec un possessif (correspond aux sens 1 et 2, a — « comblé » — de l'emploi adjectif).Avoir son content : être comblé. || J'ai eu mon content, nous avons eu notre content. || Manger, boire son content. Soûl.Avoir son content, tout son content de qqch. : en avoir autant qu'on en désire, et, iron., avoir assez (d'une chose désagréable). || Cinq ans de prison ! || Il en a son content !
9 J'ai vu mon content de figures sympathiques aujourd'hui.
Colette, la Naissance du jour, p. 81.
10 Le visage était charnu, les traits mous, un peu bouffis, comme ceux d'un noctambule qui n'a pas dormi son content.
Martin du Gard, les Thibault, t. V, p. 37.
4 Content de qqn : satisfait de son comportement, de son travail. || Être content d'un domestique, d'un fournisseur, d'un avocat… || Être content d'un élève (→ Application, cit. 6).
11 Qu'il est difficile d'être content de quelqu'un !
La Bruyère, les Caractères, IV, 65.
12 Je ne connaissais rien d'aussi charmant que de voir tout le monde content de moi et de toute chose.
Rousseau, les Confessions, I.
13 Soldats, je suis content de vous; vous avez, à la journée d'Austerlitz, justifié tout ce que j'attendais de votre intrépidité.
Bonaparte, in Louis Madelin, l'Avènement de l'Empire, XXV, p. 333.
5 Être content de soi, satisfait de soi, de ses actes; spécialt, suffisant, vaniteux.Être content de soi, de sa personne, et, fam., de sa petite personne : être satisfait de son physique et de son moral. Fat, orgueilleux, présomptueux, suffisant, vaniteux; conscience (avoir bonne); féliciter (se).
14 (…) je ne suis pas sur cela contente de moi-même.
Mme de Sévigné, 255, 9 mars 1672.
15 Le vrai bourgeois est, par caractère, possesseur paisible et paresseux de ce qu'il a; il est toujours content de lui, et facilement content des autres.
Joseph Joubert, XVI, 24.
16 Comme j'allais me retirer, mon futur prédécesseur (Anatole France) me fit compliment. Il me dit que j'avais bien parlé de Racine, et je partis content de lui, c'est-à-dire content de moi.
Valéry, Variété IV, Remerciement à l'Acad., p. 42.
CONTR. Attristé, chagrin, ennuyé, insatisfait, malcontent, mécontent, sombre, triste.
DÉR. Contenter.
COMP. Malcontent, mécontent.
HOM. Comptant.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • content — content, ente (kon tan, tan t ) adj. 1°   Qui se contente de, qui s accommode de, se borne à. Content de peu. •   Le sage y vit en paix [sous l humble toit] et méprise le reste ; Content de ses douceurs, errant parmi les bois, Il regarde à ses… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • content — CONTENT, ENTE. adj. Celui, celle qui a l esprit satisfait. Un homme content. Il est content de sa condition, de sa fortune, de ses biens. Il est content de peu de choses. Elle est contente de tout. Il vit content. Il a le coeur content. Il ne… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • content — CONTENT, [cont]ente. adj. Qui est satisfait, qui a ce qu il desire. Un homme content. un esprit content. il est content de sa condition, de sa fortune, de ses biens. il est content de peu de chose. il vit content. il a le coeur content. il mene… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • content — Content, AEquus, Contentus. Estre content de ce qu on a, Continere se finibus rerum suarum. Estre content, Magnitudinem animi adhibere rei alicui. Estre content de perdre du sien, Concedere de iure suo. Je suis, ou J en suis content, Per me licet …   Thresor de la langue françoyse

  • Content — or contents may refer to: Contentment, a state of being Content (algebra), the highest common factor of a polynomial s coefficients Content (measure theory), an additive real function defined on a field of sets Content (media), published… …   Wikipedia

  • content — con‧tent [ˈkɒntent ǁ ˈkɑːn ] noun 1. contents [plural] the things that are inside a bag, box, room etc: • The contents of the suitcase were seized by the police. 2. contents [plural] the things that are written in a letter, document, book etc: •… …   Financial and business terms

  • content — 1. Content is pronounced with stress on the second syllable as a verb (see 2), adjective, and noun (meaning ‘a contented state’: see 3), and on the first syllable as a noun (meaning ‘what is contained’: see 4). 2. Content oneself with (not by) is …   Modern English usage

  • Content 2.0 — is a technology that turns a static (content rich) web page on a web site into an interactive web page. This ability to interact with the web pages means that visitors to a Content 2.0 enabled web site can comment on the content that s on the… …   Wikipedia

  • content — Ⅰ. content [1] ► ADJECTIVE ▪ in a state of peaceful happiness or satisfaction. ► VERB 1) satisfy; please. 2) (content oneself with) accept (something) as adequate despite wanting something more or better. ► NOUN …   English terms dictionary

  • Content — Con*tent , n. 1. Rest or quietness of the mind in one s present condition; freedom from discontent; satisfaction; contentment; moderate happiness. [1913 Webster] Such is the fullness of my heart s content. Shak. [1913 Webster] 2. Acquiescence… …   The Collaborative International Dictionary of English


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.